Avec une double culture cinématographique et images numériques, le superviseur d’effet-spéciaux, peut intervenir en amont sur les tournages et en encadrement d’une équipe dédiée. Il assure la cohérence globale des différentes sources d’images.

Le VFX doit être polyvalent et savoir s’adapter à la demande du client. Il utilise différentes techniques : de la modélisation 3D, de l’animation, du texturing, de la prise de vue réelle…

Le VFX peut évoluer vers le métier de réalisateur d’effets spéciaux qui consiste, en plus de l’opérationnel à coordonner et harmoniser les effets sur l’ensemble du film d’animation. Il va manager les VFX et avoir une vision globale des effets sur la réalisation.

AGR, l'École de l'Image